Vous êtes ici :: Accueil > La recherche > Équipements  

Équipements communs


JPEG - 31.7 ko

©Jean-Luc Théberge

AutoAnalyseur 3 : L’AA3 est un analyseur à flux segmenté de haute performance. Il est idéal pour l’analyse d’eaux et eaux de mer. Il détermine entre autres les formes inorganiques d’azotes tels les nitrates NO3, les nitrites NO2, les orthophosphates (PO4)3- ainsi que l’acide silicique Si(OH)4. Le photomètre digital haute résolution de l’AA3 fournit une sensibilité élevée à de très basses concentrations et de plus faibles limites de détection. Le contrôle de l’instrument et l’acquisition de données sont effectués grâce au logiciel AACE ;

Personne ressource : Pascal Rioux
Téléphone : 418 723-1986, poste 1709
Local : P-214
Pascal_Rioux@uqar.ca
JPEG - 30.1 ko

©Jean-Luc Théberge

Un système microprofileur permet de mesurer des microprofils de composés dissous avec diverses microélectrodes (e.g., oxygène, sulfide, et pH) dans les sédiments. Ce système inclut un micromanipulateur motorisé, des détecteurs (mV- et pA- mètres), et des accessoires (un logiciel pour controller le micromanipulateur et enregistrer les données des détecteurs, un support, et un adaptateur pour l’interface entre le logiciel Profix, le moteur, et les détecteurs). Il a été financé par une subvention d’équipement de Québec-Océan.

Personne ressource : Alexandra Rao
Téléphone : 418 723-1986, poste 1488
Local : O-218
Alexandra_Rao@uqar.ca
JPEG - 29.1 ko

©Jean-Luc Théberge

Le spectromètre de masse avec introduction par membrane (MIMS) permet le dosage de gaz dissous, e.g. N2, O2, Ar, ainsi que leur composition isotopique. Les mesures sont faites directement sur des petits échantillons d’eau (10 mL) sans prétraitement, à haute précision (0.03%) et rapidement (100-200 échantillons par jour). Cette technique peut aussi être utilisée pour le monitorage de processus environnementaux ou de l’industrie biochimique. D’autres analyses potentielles à développer avec cet appareil incluent e.g., N2O, CH4, CO2, hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAPs), polychlorobiphényles (PCBs) et composés organiques volatils (COVs).

Personne ressource : Alexandra Rao
Téléphone : 418 723-1986, poste 1488
Local : O-218
Alexandra_Rao@uqar.ca

Laboratoire chimie marine et spectrométrie de masse (LCMSM)


Personne ressource : Mathieu Babin
Téléphone : 418 723-1986, poste 1153
Local : O-258
mathieu_babin@uqar.ca

Lien vers le la laboratoire

JPEG - 28.5 ko

©Jean-Luc Théberge

Analyseur élémentaire (EA CHN) par combustion de Costech modèle 4010. Détermine la teneur en carbone, azote et hydrogène des produits secs comme les sédiments, les tissus biologiques, les filtres de verre de type GFF. Conforme à la méthode de DUMAS de l’AOAC pour l’évaluation de protéine.
Détail de l’appareil
JPEG - 23.4 ko

©Jean-Luc Théberge

Cryomicrotome de ThermoShandon modèle SME . Permet d’effectuer des coupes à froid de tissus biologiques congelés de quelques micromètres d’épaisseur pour l’histologie, la microscopie ou la spectrométrie de masse en 2D.
JPEG - 30.6 ko

©Jean-Luc Théberge

Spectromètre de masse haute résolution (FT-MS) avec chromatographie en phase liquide de ThermoScientific modèle LTQ XL Orbitrap Discovery couplé au système de chromatographie Accela avec détecteurs UV et Fluorescence. Permet de quantifier les composés mis en solutions avec de très faibles limites de détection. Permet l’infusion de composés pour mesurer la masse exacte. Permet la fragmentation (MSn) des composés pour élucidation/confirmation de la structure. Source ESI, NanoSpray et désorption par électrospray (DESI). La haute résolution permet de déterminer l’enrichissement et le niveau de marquage de composés spécifiques marqué avec les isotopes stables comme le 13C..
Détail de l’appareil (FICHE)
JPEG - 29.9 ko

©Jean-Luc Théberge

Spectromètre de masse à isotopes stables (IRMS) en flux continu de ThermoScientifique modèle Delta Plus XP. Permet de déterminer le ratio isotopique du carbone 13C/12C, 13C et de l’azote 15N/14N, 15N d’échantillon solide par combustion (EA) comme les sediments, les tissus biologiques, les filtres de verre (GFF) ou de composés volatiles par GC comme les acides aminés, les acides gras, les HAPs.
JPEG - 24.4 ko

©Jean-Luc Théberge

Spectromètre de masse avec chromatographie en phase gazeuse (GC-MS) de ThermoScientifique modèle ITQ900 avec auto-injecteur Triplus. Dédié au dosage quantitatif des acides gras et des acides aminés. Permet de connaître les profils en acides gras et en acides aminés de tissus biologiques, extraits lipidiques, nourriture et autres.
Détail de l’appareil (FICHE)
JPEG - 28.6 ko

©Jean-Luc Théberge

Spectromètre de masse avec chromatographie en phase gazeuse (GC-MS) de ThermoScientifique modèle PolarisQ avec auto-injecteur Triplus et désorption thermique (TD). Dédié au dosage quantitatif des produits organiques persistants (POP), comme les organo-étains, les hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) et autres contaminants contenus dans les tissus et fluides biologiques, les eaux, les sols et les sédiments..
Détail de l’appareil (FICHE)
JPEG - 26.7 ko

©Jean-Luc Théberge

Spectromètre de masse avec chromatographie en phase liquide de ThermoScientific modèle LCQ Advantage couplé au système de chromatographie Surveyor avec détecteur UV. Permet de quantifier les composés polaires mis en solutions. Permet l’infusion de composés pour mesurer la masse. Permet la fragmentation (MSn) des composés pour confirmation de la structure. Source ESI, APCI et NanoSpray.
Détail de l’appareil (FICHE)
JPEG - 32.1 ko

©Jean-Luc Théberge

Spectromètre de masse couple au plasma induit (ICP-MS) de Agilent Technologies modèle 7500c. Permet l’analyse des éléments traces en solutions, par exemple de doser les métaux lourds dans l’eau, les matrices biologiques ou les sédiments. Permet la spéciation des espèces métalliques tels que l’arsenic organique et inorganique. Permet l’analyse de composition de surface à l’aide de l’ablation laser..
Détail de l’appareil (FICHE)
JPEG - 28.2 ko

©Jean-Luc Théberge

Source laser pour ablation couplé la spectrométrie de masse couplée au plasma induit (LA-ICP-MS) de NewWave Research modèle UP213. Permet l’analyse des éléments de surface de matrice solide, comme les coquilles de bivalves, les alliages métalliques, les comprimés pharmaceutiques. Permet de déterminer la sclérochimie de coupes de coquillages et de les superposer aux données de sclérochronologie...
Détail de l’appareil (FICHE)
JPEG - 27.8 ko

©Jean-Luc Théberge

Système de digestion par micro-ondes de CEM modèle MarsX-5 avec bombes de digestion en téflon pour haute température jusqu’à 250oC et en polypropylène pour les réactions organiques à plus faible température. Permet de digérer les sédiments, les sols, les tissus biologiques, les huiles complètement et rapidement pour l’analyse des éléments qui les composent..

Laboratoire d’analyses et d’études en géochimie organique (LAEGO)


Personne ressource : Jean-Pierre Gagné
Téléphone : 418 723-1986, poste 1870
Local : O-222
Jean-Pierre Gagné@uqar.ca

JPEG - 27.8 ko

©Jean-Luc Théberge

Spectromètre-microscope infrarouge à transformées de Fourier . Modèle Perkin-Elmer Spectrum 400. Permets de caractériser la présence de groupements chimiques dans le moyen (MIR) et le proche infrarouge (NIR). Un passeur automatique d’échantillons est disponible pour caractériser les substances et mesurer les bandes d’absorption dans le NIR. Des accessoires de mesures par réflectance diffuse (DRIFTS), transmission, réflexion totale atténuée (ATR) à simples et multiples réflexions sont disponibles selon les besoins de caractérisation. Cet instrument est très utile pour caractériser la présence de groupements chimiques polaires dans les composés ou les mélanges de composés. Le Spectrum 400 est couplé à un microscope infrarouge permettant d’étudier la composition chimique sur des échantillons aussi petits que 10-50 micromètres de côté par imagerie infrarouge.
JPEG - 24.2 ko

©Jean-Luc Théberge

Spectrophotomètre UV-VIS Perkin-Elmer Lambda 35. Permets des mesures d’absorbance ou de coefficient d’absorption dans le visible et l’ultraviolet.
JPEG - 24.5 ko

©Jean-Luc Théberge

Zetasizer nano ZS de la compagnie Malvern permets de mesurer la taille et les distributions des particules ayant une taille comprise entre 0,6 nm et 6 µm. La mesure de la taille repose sur la diffusion dynamique de la lumière. L’appareil permet aussi de mesurer le potentiel zêta des particules ayant une taille comprise entre 5 nm et 10 µm. La mesure du potentiel zêta repose sur la vélocimétrie laser à effet doppler, ce qui permet de mesurer la mobilité électrophorétique et de calculer le potentiel zêta. Le Zetasizer permet d’effectuer des mesures entre 0 et 90 °C avec une régulation de la température à 0.1 °C près. Cet appareil peut-être couplé à un autotitrateur MPT-2, qui permet d’étudier l’évolution de la taille ou du potentiel zêta selon le pH ou la salinité. Cet appareil est très utile pour mesurer les distributions de tailles des nanoparticules.

Laboratoire d’analyse des particules et des surfaces


Personne ressource : Claude Belzile
Téléphone : 418 723-1986, poste 1332
Local : O-120
claude_belzile@uqar.ca

Lien vers le la laboratoire

JPEG - 26.3 ko

©Jean-Luc Théberge

Analyseur de taille des particules par diffraction laser LS13320, Beckman Coulter. Permet l’analyse granulométrique de sédiments et la détermination des proportions d’argile, limon et sable. Permet aussi de déterminer la distribution de taille de poudres et poussières sèches, de 0.4 µm à 2 mm.

Le laboratoire offre aussi le service de granulométrie par tamisage.

JPEG - 15.7 ko

©Claude Belzile

Cytomètre en flux Accuri C6, BD. Permet le dénombrement et la caractérisation de virus, bactéries et algues unicellulaires en milieu aquatique. Permet aussi de caractériser le cycle cellulaire, la viabilité, le stress oxydatif, la capacité phagocytaire et plusieurs autres aspects de la physiologie cellulaire. Le cytomètre est équipé d’un laser bleu et d’un laser rouge ainsi que d’un échantillonneur automatique pouvant accommoder des plaques de 48 et 96 puits ou 24 tubes 12 x 75 mm.
JPEG - 30.4 ko

©Jean-Luc Théberge

Cytomètre en flux et trieur Epics Altra, Beckman Coulter. Équipé d’un laser bleu (488 nm) et de 4 détecteurs de fluorescence. Permet le dénombrement et la caractérisation de virus, bactéries et algues unicellulaires en milieu aquatique. Permet aussi de caractériser le cycle cellulaire, la viabilité, le stress oxydatif, la capacité phagocytaire et plusieurs autres aspects de la physiologie cellulaire.
JPEG - 28.5 ko

©Jean-Luc Théberge

Microscope confocal à balayage laser LSM700 et microscope inversé Observer Z1, Carl Zeiss. Le microscope inversé est équipé d’une caméra couleur et d’un module épifluorescence. En mode confocal à balayage laser, le microscope permet la localisation très précise et en 3D des sites d’émission de fluorescence et permet simultanément de faire des coupes optiques dans le spécimen. Ce microscope est particulièrement bien adapté pour les études physiologiques sur des cellules vivantes.
JPEG - 26.4 ko

©Jean-Luc Théberge

Microscope électronique à balayage à pression variable 6460LV, JEOL. Permet des grossissements jusqu’à 300 000X à des voltages d’accélération de 0.3 à 30 kV. Peut être opéré en mode de vide poussé (high vacuum) ou sous un vide moins poussé de 10-270 Pa, ce qui permet d’observer des spécimens non-conducteurs sans recourir au recouvrement par des métaux.
JPEG - 17.5 ko

©Claude Belzile

Spectromètre Rayons X INCA X-sight, Oxford Scientific. Couplée au microscope électronique à balayage JEOL 6460LV, la détection de Rayons X par dispersion d’énergie permet de déterminer la composition chimique à microéchelle. La proportion relative de chaque élément chimique peut ainsi être déterminée à une résolution de 10 µm.
JPEG - 31.6 ko

©Jean-Luc Théberge

Ultramicrotome PowerTome X equipé d’un module cryo-microtome CR X, Boeckeler Instruments. Permet d’effectuer des coupes histologiques extrêmement minces, de quelques dizaines de nanomètres d’épaisseur, mais aussi des coupes automatisées très précises de l’ordre du micromètre.

Laboratoire d’écologie du phytoplancton


Personne ressource : Gustavo Ferreyra
Téléphone : 418 723-1986, poste 1838
Local : P-230
gustavo_ferreyra@uqar.ca

JPEG - 29.6 ko

©Jean-Luc Théberge

Fast Repetition Rate Fluorometer (FRRF) Fastact (Chelsea Technology Group, Ltd. ; UK). La flurométrie de la chlorophylle est une méthode non destructive pour étudier le fonctionnement du photosystème II (PSII) du phytoplancton. Dès que la fluorescence de la chlorophylle a est en compétition avec la photochimie et la décroissance non radiative de l’énergie d’excitation, sa mesure permet l’estimation de ces deux paramètres, ainsi que d’autres paramètres photosynthétiques. Donc il est possible de connaître la capacité photosynthétique des microalgues ainsi que l’estimation de la photosynthèse.

https://chelseatechnologies.wordpre...

JPEG - 24.7 ko

©Jean-Luc Théberge

FlowCAM® VS IV (Fluid Imaging Technologies, Inc. ; USA). L’instrument est un analyseur d’image permettant l’analyse individuelle de particules dans le rang compris entre 2 µm et 2 mm. Il est équipé avec 2 chenaux de fluorescence pour le triage de particules fluorescentes. Les données produites incluent des images et le spectre de taille (longueur, largeur, périmètre, volume) d’un grand nombre de particules. Le post-traitement et l’analyse de données s’effectuent à l’aide du logiciel VisualSpreadsheet©.

[-http://www.fluidimaging.com/products/how-dynamic-imaging-particle-analysis-works]

JPEG - 15.8 ko

©Aquabiotech Inc

Transportable Automated Mesocosm System (TAMs) (Aquabiotech, Inc. ; Canada). Ce système est basé à la station aquicole de l’ISMER à Pointe-au-Père, et il a été conçu pour l’étude de différents facteurs de stress (température, acidification, pollution, etc.) sur les communautés planctoniques, autant en milieu subpolaire que tempéré ou tropical. Il est constitué par 2 conteneurs standard de 20 pieds avec 6 mésocosmes de 2,5 m3 chaque. Le système permet le contrôle automatisé et indépendant dans chaque mésocosme de la température (rang 5-35 °C), du mélange vertical (4,8-16,4 cm s-1) et du pH (par pompage péristaltique d’eau saturée en CO2). En même temps, le pH, la teneur en oxygène dissout (mg L-1), la température et la concentration en chlorophylle sont observées en continu selon la fréquence décidée par l’opérateur. Tous les paramètres sont contrôlés par une unité centrale (MonitronR) et les données peuvent être envoyées par communication satellitaire. Voir un exemple d’application dans le lien suivant (expérience sur les effets de l’acidification et augmentation de la température sur le plancton).

Exemple de résultats


Laboratoire d’écophysiologie des invertébrés


Personne ressource : Réjean Tremblay
Téléphone : 418 723-1986, poste 1705
rejean_tremblay@uqar.ca

JPEG - 27.3 ko

Photos : ©Jean-Luc Théberge

Latroscan MK-VI pour analyse des classes de lipides en chromatographie liquide .
JPEG - 28.5 ko

Photos : ©Jean-Luc Théberge

Lecteur spectrophotométrie microplaque. SpectraMax model 190, Molecular Device Corporation.
JPEG - 30.7 ko

Photos : ©Jean-Luc Théberge

Microscope électronique Keyence pour montage de photo tridimensionnel.
JPEG - 26.8 ko

Photos : ©Jean-Luc Théberge

Polisseuse LaboPol-35 de Struers. Permet le polissage des coupes de coquilles de mollusques pour analyse en sclérochronologie.
JPEG - 27.3 ko

Photos : ©Jean-Luc Théberge

Tronçonneuse pour découpe de précision Secotom-50 de Struers. Permet la coupe des coquilles de mollusques pour analyse en sclérochronologie..

Laboratoire de paléomagnétisme et géologie marine


Personne ressource : Quentin Beauvais
Téléphone : 418 723-1986, poste 1768
Local : O-118
quentin_beauvais@uqar.ca

Directeur du laboratoire : Guillaume St-Onge
Téléphone : 418 723-1986, poste 1741
Local : O-108
guillaume_st-onge@uqar.ca

Lien vers le laboratoire

JPEG - 14.3 ko

Photos : ©Courtoisie

L’appareil de photographie haute résolution SMART-CIS permet de juxtaposer des images provenant d’une carotte sédimentaire prises à partir d’un appareil photographique numérique de haute résolution. L’exportation des fichiers se fait en .JPG pour affichage ou en .TIF pour l’analyse d’images. (suite)
JPEG - 31.2 ko

Photos : ©Jean-Luc Théberge

Le banc d’analyses Multi Sensor Core Logger (MSCL) de Geotek permet de mesurer simultanément plusieurs paramètres au même pas d’échantillonnage à haute résolution. Il accepte les carottes de divers diamètres et longueurs et ce aussi bien ouvertes en demi-sections que complètes. (suite)
JPEG - 21.1 ko

Photos : ©Jean-Luc Théberge

À l’aide du banc de découpe, des carottes de différents diamètres et longueurs peuvent être coupées en demi-sections. Bien que les tubes soient généralement en PVC, il est possible en changeant les lames de couper des tubes de certains métaux (suite)
JPEG - 17.6 ko

Photos : ©Jean-Luc Théberge

La fournaise MSWFP de Bartington est utilisée pour la mesure de la susceptibilité magnétique d’échantillons de sédiment en fonction de la température. Ce type d’analyse permet la détermination de la température de Curie des grains magnétiques présents dans l’échantillon.
JPEG - 26.2 ko

Photos : ©Jean-Luc Théberge

Le MSCL XCT de Geotek est un système d’imagerie par rayons-X utilisé pour réaliser des images digitales linaires de carottes sédimentaires, mais aussi pour effectuer la reconstitution en 3-dimensions de la structure interne des carottes. Ces images permettent d’observer les structures et faciès sédimentaires dans les carottes avant leur ouverture. Des informations sur la densité de la carotte peuvent aussi être extraites à partir des données issues des mesures au MSCL XCT.
JPEG - 31.8 ko

Photos : ©Jean-Luc Théberge

Le magnétomètre à gradient alternatif est utilisé pour déterminer la minéralogie et la granulométrie des grains magnétiques contenus dans les sédiments.
JPEG - 30.5 ko

Photos : ©Jean-Luc Théberge

Le magnétomètre cryogénique SRM-755 de 2G Enterprise est capable de mesurer les infimes variations magnétiques et avec à une résolution de l’ordre du centimètre. Il dispose de trois senseurs SQUIDS (Superconducting QUantum Interference Device) refroidis à six Kelvins à l’aide d’un nouveau type de compresseur cryogénique. (suite).
JPEG - 13.5 ko

Photos : ©Quentin Beauvais

Le spectrophotomètre X-Rite DTP22 permet de quantifier la couleur du sédiment selon le spectre du visible à 10nm d’intervalles. En plus du pourcentage de réflectance obtenu aux diverses longueurs d’onde du visible, les résultats peuvent être exportés selon les espaces de couleurs suivants : HSV, LAB, XYZ.