Offre de sujet de maîtrise en océanographie biologique (Ecologie marine)

Sujet : Rôle refuge des herbiers dans la résistance des écosystèmes côtiers à l’acidification des océans

Les herbiers de phanérogames sont des écosystèmes d’importance majeure en zone côtière de par la grande biodiversité qu’ils abritent et leurs nombreux rôles écologiques. Ces grandes étendues de végétation aquatique en zone peu profonde sont non seulement des puits de carbone majeurs mais également des pouponnières et nourriceries pour de nombreux poissons et invertébrés, tout en limitant l’érosion côtière en favorisant la stabilisation du littoral.

Récemment, les herbiers ont été identifiés comme zone refuge (i.e. environnement fournissant une protection spatiale ou temporelle face à une perturbation) face à l’acidification des océans. Ce phénomène global entraine une diminution générale du pH marin associé à une modification de la chimie des carbonates, susceptible d’affecter négativement les espèces et systèmes marins, en particulier les espèces calcifiantes. Le métabolisme des herbiers, dominés par les processus de photosynthèse le jour et de respiration la nuit, influence la chimie de leur environnement proche, induisant des fluctuations de pH pouvant masquer les diminutions induites par l’acidification des océans. Cependant ce rôle de refuge est soumis à une controverse : l’amplitude des fluctuations de pH au cours des cycles nycthéméraux, avec des valeurs nocturnes atteignant les bas niveaux de pH projetés pour la fin du siècle, pourrait potentiellement intensifier les effets du changement global dans ces habitats.

L’objectif de la recherche développée sur les herbiers et les changements globaux à l’ISMER est donc d’identifier le potentiel des herbiers de zostère du St Laurent comme environnement refuge face à l’acidification des océans. Afin de caractériser l’amplitude des fluctuations physico-chimiques de ces environnements et d’évaluer en quelles mesures ces refuges sont efficaces dans le contexte de l’acidification des océans, plusieurs sous objectifs sont développés :

(1) Mesurer finement les paramètres environnementaux in situ (ex. température, lumière, pH, oxygène, système des carbonates) pour comprendre leur dynamique en lien avec le métabolisme des herbiers.

(2) Caractériser les modifications chimiques induites par les zostères dans leur environnement proche, dans différents scénarios d’acidification des océans et de réchauffement global.

(3) Comprendre comment ces modifications chimiques d’origine biologique influencent les réponses des espèces présentes dans les herbiers, avec un focus particulier sur les espèces calcifiantes.

A l’intérieur de ce cadre de recherche, l’étudiant à la maitrise développera un aspect particulier du projet, en cohérence avec les attentes du projet et la question de recherche qu’il voudra explorer plus en détails.

Financement

Une bourse de 15 000 $ par an est disponible pour une période de 2 ans. Une bourse d’exemption de frais de scolarité majorés est aussi disponible pour les candidats étrangers.

Critères d’admissibilités

  • Répondre aux exigences de base pour une admission au programme de la maîtrise en océanographie de l’UQAR ;
  • Formation universitaire en biologie marine, écologie, écophysiologie, biogéochimie ou discipline connexe ;
  • Maîtrise du français lu et écrit, anglais (atout). Une preuve de maitrise du français sera demandée pour les candidats non francophones (ex réussite au test de Français international avec une note > 650) ;
  • Maîtrise de l’anglais lu et écrit un atout.
  • Expériences de terrain et/ou de systèmes expérimentaux est un atout ;
  • Être canadien, résident canadien ou pourvu d’un permis d’étude valide ou en renouvellement (les délais étant trop courts pour que les démarches administratives soient initiées et approuvées par Immigration Canada au 30 août, date limite d’inscription à la maitrise.)

Soumettre un dossier de candidature à la personne mentionnée ci-dessous. Le dossier doit comprendre :

  • Lettre de motivation ;
  • Curriculum vitae ;
  • Relevé de notes (B.Sc..) ;
  • Nom et coordonnées de deux répondants.

Sélection des candidates ou des candidats

La sélection des candidates ou des candidats se poursuivra jusqu’à ce qu’une candidate ou un candidat soit recruté. La candidate ou le candidat sélectionné devra s’inscrire à temps plein au programme de maîtrise en océanographie de l’UQAR.

Pour déposer votre candidature ou obtenir des renseignements sur cette offre, veuillez communiquer avec la directrice de projet :

Madame Fanny Noisette
Professeure en océanographie biologique [1]
310, allée des Ursulines
Rimouski QC G5L 3A1
fanny.noisette@live.fr
https://www.researchgate.net/profil...

[1Adresse actuelle : Institute for Marine and Antarctic Studies, 20 Castray Esplanade, Battery Point, 7001 Hobart, Tasmania, Australia

Dernier ajout:  mercredi 16 mai 2018